Tout a commencé il y a un mois (3)

Depuis que j’ai atterri dans mon appart, je ne sors pratiquement plus entre midi et deux car je cuisine mon repas. La sortie de chez Cultura, qui est à côté de mon travail et monstrueusement bondé était donc exceptionnelle.
J’y suis allée pour trouver un item improbablement difficile à trouver, à savoir un range-CD.

Je n’ai pas trouvé de range-CD et ai fureté aux rayons musique où ils proposent quelques instruments:
-des batteries électroniques
-des synthétiseurs
-des guitares
Je pense que c’est les instruments extrêmement basiques qu’on met dans des boutiques où la musique est pas la spécialité. Je me suis approchée des guitares et là j’ai vu des mini guitares qui m’ont intriguée. Genre par des guitares qui font 1m mais plutôt moins de 50cm et ma main a été attiré au point que je me livre à un acte interdit celui d’en toucher une, voire même de la prendre et ça a été le coup de foudre.
En regarder le prix raisonnable, j’ai compris d’où venait la popularité des guitares : ce ne sont pas des instruments où l’investissement financier est aussi conséquent que d’autres, à gammes comparables (parce que bien sûr, on peut acheter une guitare plus cher qu’un violon)
Sur l’étiquette de cette min-guitare, il n’y avait pas écrit mini-guitare mais « ukulélé ».
Pour te dire le niveau, je n’avais aucune idée de ce qu’était un ukulélé avant. Genre j’ai appris un mot et vaguement ce que c’était tellement que je suis pas à côté de la plaque.

Depuis, je me suis rattrapée, j’ai mangé l’internet sur le ukulélé.
Ca n’a pas été sans mal car je ne savais absolument pas ce qu’était un accord, je ne comprenais pas très bien les sauts de notes (??) sur les cordes, en plus ils utilisaient les notations anglais ABCDEFG comme si c’était absolument pas compliqué, et c’est quoi un barré.
J’ai eu aussi une grosse hésitation: mon affinité avec la musique classique. Le ukulélé n’est absolument pas un instrument naturel pour la musique classique. La culture hawaïenne et moi, ça fait deux ou trois (même si Over the Rainbow de Iz est sympa).

J’ai finalement cédé parce que j’y ai vu une opportunité d’appréhender un instrument à cordes réputé plus accessible. J’ai acheté un instrument :

Je l’ai pris dans une boutque du coin, ce qui n’est pas évident car il y a beaucoup moins de choix de uku que de guitares, une méthode et zou c’est parti.
J’ai du me mettre au solfège, pour comprendre un minimum la science mystérieuse des accords et pourquoi diable un coup on parle de dièse et de bémol, est ce que ce n’est pas la même chose parfois ?
C’est complètement fou.

Tout a commencé il y a un mois (2)

Je veux que vous compreniez comment j’en suis arrivée à la clarinette. Voici mon cheminement de pensée : le violon tire sa difficulté de ces cordes. Excluant de facto les percussions parce que je ne vois aucun intérêt sauf pour une batterie à la limite mais là mais mes voisins me tueraient, il reste les instruments à vent. Si l’exclue les cuivres pour des raisons encore évidentes de bruit, car sérieusement: qu’est ce qui fait plus de bruits que les cuivres ? sans déconner, il reste les instruments à vent.

En fait, on en revient à la flûte en plastique, mais si je veux quelque chose avec un son différent, une plus grosse capacité naturelle d’octave, la clarinette fait son chemin.
De base, j’imagine que la clarinette, ça doit être plus simple à apprendre. Tu poses tes doigts là où il faut, et ça va. Bon en fait, il faut s’habituer quand même au bec qui n’est pas aisé, mais peut-être plus aisé que celui de la flûte traversière.

La flûte traversière qui a été aussi victime du même sort que le piano. J’adore son son, mais aujourd’hui, la flûte traversière ne m’attire pas. Je ne sais pas pourquoi.
Bref. la clarinette, là encore, j’ai fait la même démarche pour savoir quel était le budget. En gros, j’ai été étonné que l’ajout de métal aidant, une clarinette pour débutant était plus cher qu’un violon. Il faut compter entre 400 et 500€, sinon opter pour la location d’un instrument d’environ 1000€. je me suis plongée dans les marques qui faisaient l’instrument, les simples anches à distinguer des double anches des hautbois, la résine vs le bois de grenadille ou d’ébène, le dilemme clé en nickel allergisant vs clé en argent qui se ternit. Bref, j’ai mangé de la clarinette.

Tout a basculé lors d’un passage improbable à Cultura.

Tout a commencé il y a un mois (1)

Une histoire en trois actes.

Ca fait un moment que ça me trottait dans la tête. Revenir à la musique.

Bon, c’est un peu prétentieux. Je n’ai jamais fait de la musique, hors du collège, où j’ai appris comme beaucoup la flûte soprano avec le doigté allemand, mais j’avais bien aimé même si ce que je jouai était sans doute pas très joli et surtout limité car tu n’apprends qu’une octave que sur les deux que peut jouer l’instrument. C’est ce que j’entends par re-venir à la musique.

Bref.

La question était plutôt
Mais avec quel instrument ? Est-ce que je me remets à la flûte-à-bec-pas-sexy ou est-ce que je passe à autre chose ?
Je pense que quand tu choisis un instrument, le premier truc à se demander: quel instrument tu aimes ? Dont tu aimes le son ? Quelle musique écoutes-tu ? Là commence la première difficulté. Car en gros, j’écoute essentiellement du classique, ou des musiques de films qui joue en orchestrale. C’est tout là le début des ennuis.
J’adore le piano : je ne suis toujours pas sure de comprendre pourquoi mon cerveau répond aujourd’hui « non tu n’apprends pas le piano » parce qu’il y avait plein d’avantages. Peut-être parce que je ne me vois pas mettre un piano dans mon salon. Même un synthétiseur. Le piano est hors compétition pour ne jamais avoir été dans la compétition.
Il restait le violon.

Le piano et le violon, mes deux instruments préférés.

Mais bon, je suis pas très saine d’esprit, mais le violon, à mon grand âge, j’avais un peu peur. Il est quand même réputé comme être l’instrument le plus difficile. Est-ce que je visai trop haut ?
Je me suis renseignée sur le violon: quel violon acheter au début ? Combien ça coûtait ? Quels étaient les pièges ? J’ai appris plein de trucs, comme le coup du cellophane qui m’a beaucoup marqué je ne sais pas pourquoi.
En gros, le budget pour le violon était de 300-350€ pour un instrument d’étude potable. Il y a des solutions de locations aussi à environ 25€/mois.
J’étais arrivée au bout de ma collecte d’informations sur le violon, mais je n’ai pas plongé. J’ai cherché l’alternative, le deuxième choix, qui inconsciemment, me permettrait de valider le premier choix.

C’est ainsi que j’ai exploré la piste de la clarinette.

Gabriella et Guillaume (2)

Ils n’auront pas eu leur troisième couronne consécutive aux Mondiaux car les canadiens auront été les plus forts, mais ils ont cassé leur record sur la Free Danse donc on enjoy tellement beaucoup.

En ce moment, la politique me saoule, heureusement, on peut fuir en regardant des trucs bien à la télé.
-J’ai replongé très très grave dans Sherlock BBC. Genre je fanficerais presque selon la rumeur. Sauvez-moi.
-J’ai vu le premier Sherlock avec Robert Machin et Jude Machin et c’était sympa, même s’il manque du Mycroft.
-Les deux derniers Miyazaki que j’ai vu (Porco Rosso et Le vent se lève), je les ai aimés, et je me suis un peu réconciliée avec l’auteur. J’ai conscience que ce n’est pas habituel mais je n’ai pas été super emballée par Le Voyage de Chihiro, et encore moins par le Château Ambulant, qui est pour moi un monument de WTF qui ne s’assume pas, qui est incohérent au possible et qui dure en plus 2h tout à fait insoutenables.
Je n’ai pas de problème avec le WTF: sinon, je ne serai pas fan de FLCL, qui est tout à fait WTF, eet Evangelion, qui est WTF et ne s’assume pas (et ne s’assumera jamais, parce que sinon ça ne s’appelerait pas Evangelion).

J’ai terminé mes séances avec le kiné-osteo, j’ai pas mal regagné même s’il me manque 5° à tout casser. Je suis censée revoir la chir mais j’ai la flemme donc peut-être que je n’irai pas la revoir ou pas.

Gabriella et Guillaume

Vous ne devinerez jamais ce que mon Arthroscanner a donné. Rien. Ben oui, comme d’habitude. Faire des examens pénibles pour rien, ma grande passion. #yenamarre
Ce week-end, au delà des dérives dangereuses de Donald T. qu’on n’appellera pas abruti ou fou parce qu’un homme d’affaires richissime devenant président des USA n’est ni l’un ni l’autre et des bails de François F. dont les alliés feraient mieux de baillonner tout de suite parce que ça devient pénible et que je commence à avoir pitié, il y avait du sport.
Et je ne vous parlerai pas de la finale des clients de la prostitution (lol) qui font des paris illégaux (L.O.L.), parce que moi ils m’ont un peu dégoûtée à propos de ça #rabatjoie. J’aurai pu vous parler de la victoire de l’immortel Federer mais en fait je voulais plutôt partager ça parce que c’est plus jouli et pis bon triple champion d’Europe c’est pas tous les ans:

En résumé

-j’ai un nouveau meuble, c’est une vitrine. Bof
-c’est mon 6ème mois pas vraiment à l’équilibre budgétaire
-ça fait aussi 6 mois pour l’autre truc dont je n’ai plus envie de parler, vous savez quoi sinon pas grave
-lalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalala
-la deuxième partie de la troisième saison de Kaamelot >> la première partie de la troisième saison de Kaamelot
-je n’ai pas vu Sherlock saison 4 essentiellement parce que
–<3 <3 <3 LAST MAN EN BD <3 <3 <3
-je n’ai pas trouvé de digne remplacement pour mon smartphone Android mort du coup je suis toujours sur mon Windows phone
-le mode Selfie de ce téléphone vs mon amour propre aïe
-je lis pas mal
-j’ai ouvert un nouveau site, oui je sais c’est étrange

Je ne ferai pas deux 3 janvier cette année

Aujourd’hui, j’ai vu la chirurgienne orthopédique le matin et le kiné-massacreur « magique » de mon collègue.
Pour ne pas m’ennuyer, j’avais prévu d’intercaler aussi la réparation de ma trottinette consistant en un retour chez Décathlon pour un changement de pièce défectueuse dans le cadre d’un rappel des produits.

Et comme tu le sauras si tu arrives au bout de message j’ai des autres activités amusantes qui se sont glissées dans cette journée.
Voilà donc vers minuit j’ai quand même décidé de m’armer de l’épilateur électrique pour débroussailler mes jambes pas très glabres et là j’ai souffert de chez souffert. Maintenant je me souviens pourquoi il vaut mieux s’épiler plus régulièrement pour ne pas SOUFFRIR.

De bon matin je suis partie à Bordeaux Nord, je suis partie une heure avant et je suis arrivée pile à l’heure car c’est un peu de l’autre côté de la ville pour moi et qu’on peut pas se garer à proximité donc je me suis garée à 1,5km et j’ai pris ma trott quand bien même Décath avait écrit en rouge ATTENTION N’UTILISEZ PLUS VOTRE TROTINETTE. Elle n’a pas explosé si ça peut te rassurer quand bien même j’ai pris cette immense risque, mais bon YOLO.

La chirurgienne avait 1/4h de retard donc je me suis distrait gaiement avec mon essai sur la violence masculine, puis cela a été mon tour, elle m’a écouté, elle m’a posée des questions puis fait des exercices de mobilité puis elle a déplié mon bras de force. Cela faisait mal car les muscles tiraient et qu’elle insistait pour que je tende, mais en fait ça faisait moins mal que l’épilateur électrique, donc en fait c’était relativement tranquille.
« vous voyez jusqu’où on descend en étirant ».
Ouais. Je vois surtout 135° après. Mais bon si tu veux.

Et donc là vous attendez le diagnostic, donc elle aime bien cette histoire de fissure radiale, m’a expliqué qu’à l’IRM on pouvait ne rien voir que le mieux c’était le scanner (en gros mon médecin traitant est un blaireau #jerésume) donc voilà je vais faire un arthroscanner avec un liquide radioactif juste pour vérifier qu’il y a rien tellement qu’on est sûrs du diagnostic.
Ce qui reste bizarre c’est que j’ai pas eu de douleur. genre.
Elle m’a donné en plus 20 séances de kiné, ce qui fait toujours plaisir quand on aime pas voir les médecins. Je consentirai à sacrifier un certain nombre de demi jours de congés sur l’autel de mon coude, car je me suis promise de faire un effort pour lui.

Puis je suis allée chez Décathlon porter titinette, et elle a été sage et a eu des pièces neuves.
Dans la voiture, j’ai passé des coups de fil, un en vain pour prendre RDV pour l’arthroscanner à la clinique que je savais à côté.

Puis, ce fut le drame.

J’utilisai mon téléphone pour voir où était cette maudite clinique qui ne répondait pas au téléphone, et là il a redémarré pour ne jamais plus s’allumer ;_;
J’ai été très pessimiste face à cet écran bleu, qui n’augurait pour moi rien de bon. A présent que je n’avais plus de téléphone avec data j’ai utilisé mon GPS pour aller dans cette clinique que j’abhorrai déjà pour prendre RDV puis je suis rentrée.

J’ai cherché ma facture de téléphone et bien sûr il est plus sous garantie depuis deux mois et 20 jours, appelé le SAV qui m’a donné une adresse d’un réparateur situé sur le chemin de mon kiné massacreur. J’ai pris le temps de switcher la carte SIM sur mon Nokia de secours, puis j’y suis allée.
EN gros, c’est la carte mère, vous allez payer super cher, RIP que le silicium lui soit léger.

;_;

J’ai pris donc la route vers mon kinémassacreur.
Hier j’avais découvert que mon collègue avait mal orthographié son nom du coup c’est pour ça que je ne le trouvais pas sur l’Internet. Ouf, il existait donc bien et était ni magnétiseur ni astrologue. J’ai même trouvé sa photo #voyeuriste
De ce que m’avait dit mon collègue, je le soupçonnai d’avoir touché à la médecine chinoise, et bingo, un décor avec une touche de zen, des petits bouddha, une petit bannière omnom. Un affichage avec le prix de certaines prestations dont les noms m’ont laissé perplexe: était-ce pour lui ou un de ses collègues ? Je ne sais.
Bref, j’ai appris l’existence de la métakinébiologie. Ouais, ça en jette hein.
Le kiné massacreur que nous appellerons Neo a commencé par me poser des questions dont mon deuxième prénom (il a insisté, je sais pourquoi). Il a rejoint la chir dans son analyse en ajoutant que cela pouvait être un problème compensé qui a fini par céder machin truc.
Il m’a observé m’a trouvé complètement déséquilibrée/tordue / Vous avez fait bien de venir/ alors le côté gauche c’est le côté féminin et là quand ça fait mal c’est qu’on prend trop sur soi et qu’on se néglige blabla je crois qu’il essayait de me faire parler mais en fait non de base et non vu la journée que j’avais eu. Il s’attendait à ce que je crie ou que je chante quand j’avais mal mais sur le coup j’ai pas compris POURQUOI ou l’INTERET et je ne suis toujours pas très bien sure de comprendre pourquoi. Il a appuyé sur le creux de la hanche et j’ai morflé. Mais bon si ça se rapprochait de l’épilateur électrique, tout compte fait en relativisant c’était moins pire. Après donc quelques réglages de dos on est passé au bras, et là j’étais presque déçue car c’était doux voire mou par rapport à l’ostéomassacreur dis donc. Il me l’a étendu et maintenu et maintenant je n’ai pas le droit de porter des trucs pendant deux jours blablabla. Puis il m’a dit l’air de rien qu’il était pas sûr de pouvoir me retendre mon coude et il m’a coincé pour que je prenne un rendez-vous en suivant, voir un troisième rendez-vous ;_;

Après, je suis rentrée.
J’aurai bien prévu de faire mon repassage ce soir mais en fait c’est dur de repasser et reposer un bras même le gauche.

Voilà c’était une journée bizarre, mais bon je suis vivante et ma voiture aussi donc ça va quand même.

L’année dernière

Il y avait ça:

Projets

Pour le point lectures: j’ai terminé tout ce que j’avais prévu! \o/
Je n’ai pas lu celui de Dworkin mais je me suis enfilée plusieurs livres sur le même thème. Dworkin est dans la file disons.
Pour l’allemand, il est en quasi-suspension : who knows what will happen.
Pour la raison, c’est tout à fait pareil que voulez-vous que je vous dise.

Douce nuit

Un rhume-mal de gorge m’a bien terrassée la semaine dernière mais là ça se dissipe. La semaine prochaine, je vais voir « la » spécialiste des coudes yououh. #joie
Sinon, depuis le 24 décembre, il n’y a plus d’éclairage dans les parties communes. Pour sortir de mon appart et prendre l’escalier, je dois prendre une lampe de poche car il n’y a aucun puits de jour (et quand bien même la nuit ça ne serait pas utile)

1 2 3 30